Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 09:39
Pierre BÉNARD

Comment ça ??? Le nom de Pierre Bénard ne vous dit rien du tout !!!

Sachez jeunes ignorants et vieux béotiens qui me lisez que Pierre Bénard est mondialement connu... Dans son quartier tout au moins et surtout du 13 au 15 de la rue Georges Bonnac à Bordeaux : Endroit qui m'est cher et ou ce personnage illustre a officié de 1974 à 2015 en tant que Directeur de l'Ariel devenu par la suite l'Ugc Ciné-Cité. ( Je me demande même s'il n'avait pas déjà des responsabilités du temps ou le cinéma s'appelait Le Rio... :) )

Plus de 40 ans de bons et valeureux services auprès de tant de comédiennes et moult acteurs qui ne le remercieront jamais assez de leur avoir fait connaître les bon vins de Bordeaux et les spécialités régionales les accompagnant divinement ( en particulier au Bistrot du Sommelier - Merci M. Valverde de penser à votre généreuse commission à l'égard de ma modeste personne pour ce " placement de produit " !) lors des avant premières de films auxquelles je me suis fait une joie d'assister relativement souvent depuis 1997 !

A mon tour donc de remercier M. Bénard pour ces moments cinématographique inoubliables ( en plus de m'avoir permis d'approcher de nombreuses personnalités, c'est grâce à lui que j'ai pu savourer un verre de Château Angelus 2001 pour la promotion de " Meurs un autre jour " de la franchise des James Bond...Le film ne m'a pas laissé un souvenir immémorable mais ce nectar viticole issu sûrement des Dieux...Si !!!).

Oui, un grand Merci Monsieur Pierre Bénard !

Sa pipe, son vélo resteront toujours en moi, ancrés à jamais dans mon souvenir...

Et maintenant qu'il a pris sa retraite ( pourquoi doit-on partir en retraite "d'office " à 67 ans, au fait ? ), si l'envie lui prend de revenir voir si les promotions des films en contrées bordelaises sont toujours aussi bien organisées du temps de sa splendeur....Il faut qu'il sache que son successeur, M. Damien Gérard, ne se débrouille pas trop mal....

Bon, d'accord, ce nouveau directeur n'a pas encore son aura ni son expérience mais je suis sûr et certain que ce dernier, tout comme moi ainsi que tout ceux qui appréciaient le Sieur Bénard durant ces quatre décennies seront ravis ou contents ( private joke !!! ) de le revoir ! :).

Oui ! Mes frères et mes soeurs de l'Ugc de la Place Gambetta, chantons tous en choeur :

P.B REVIENS, P.B REVIENS PARMI LES TIENS !!!

( d'a peu près Patrick Bouchitey dans le film " La Vie est un long fleuve tranquille ").

Published by les-dedis-de-fabi - dans PERSONNALITÉS ATYPIQUES
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 09:18
Spéciale Légende du sport français : BERNARD HINAULT

61 ans qu'il a le Blaireau aujourd'hui mais il restera et pour longtemps le cycliste français au plus beau palmarès mondial ( 5 tours de France, 3 Giros, 2 Vueltas et 1 titre de championnat de monde dur route entre autres belles courses !).
Pour l'anecdote, j'avais envie de lui faire signer la photo ou il faisait " le coup de poing " avec des manifestants qui bloquaient la course à laquelle il participait mais je n'ai finalement pas osé !!!

J'ai quand même réussi à lui faire dédicacer une photo datant de 1983 ou sont réunis sur une même photo et dans la même action 4 grands coureurs de l'époque : Greg Lemond, Laurent Fignon, Giuseppe Saronni ( qui étrennait son maillot de champion du monde) et Bernard Hinault.

Spéciale Légende du sport français : BERNARD HINAULT
Spéciale Légende du sport français : BERNARD HINAULT
Published by les-dedis-de-fabi - dans SPORTIFS ET SPORTIVES
commenter cet article
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 07:25
Baptiste LECAPLAIN

Ma toute dernière dédicace en cet ultime jour de l'année 2015 est symbolique car elle est l'oeuvre d'un jeune homme au talent incroyable. Il n'a pourtant fait que 2 spectacles mais si vous avez l'occasion, regardez-les, vous allez vous payer une bonne tranche de rigolade ! Croyez-moi, à tout juste 30 ans, Baptiste Lecaplain fait partie de la génération des nouveaux humoristes qui monte, qui monte....

A ses moments de folie perdus et il en parle, d'ailleurs dans son dernier one-man show " Origines" lors d'un sketch hilarant de veilleur de nuit le confondant avec ce trublion du Net prénommé Norman, Baptiste Lecaplain est aussi acteur : L'un de ses films ( que peu de gens n'a vu hélas) fait partie de mon top 5 des meilleurs longs-métrages vus au cinéma en 2014. Il s'agit de " Libre et Assoupi " et cet as de la glande et de la débrouille se la coule douce en compagnie de la délicieuse Charlotte Le Bon et du toujours très juste Félix Moati.

Symbolique, je disais car quand je suis allé à sa rencontre au tout début du mois de décembre, j'ai demandé que l'on nous prenne en photo avec la pancarte " TOUS AUX SPECTACLES " qui m'a accompagnée sur les divers concerts et autres pièces de théâtre que j'ai pu faire depuis cette funeste soirée du 13 novembre 2015. Il accepta même de mettre un petit message sympathique sur la photo de l'affiche de son premier spectacle qu'il avait donné au Bataclan en 2012.

Un grand merci donc à Baptiste pour ces deux délicates attentions à mon égard.

Je voudrais aussi adresser mes remerciements au photographe qui a pris le cliché ou l'on me voit côte à côte avec Baptiste : Cher Sébastien Thoen, je vous salue bien bas, votre action ce soir-là n'a pas été si discrète que cela...Enfin pour moi, en tout cas !!! :)

Baptiste LECAPLAIN
TOUS AUX SPECTACLES avec Baptiste LECAPLAIN...

TOUS AUX SPECTACLES avec Baptiste LECAPLAIN...

...Afin qu'on retourne au Bataclan pour la fin de l'année 2016 !

...Afin qu'on retourne au Bataclan pour la fin de l'année 2016 !

Published by les-dedis-de-fabi - dans HUMORISTES
commenter cet article
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 08:29
Myriam BRU

Des personnalités que je ne m'attendais pas du tout à rencontrer lors de la dernière représentation du spectacle de Valérie Mairesse au Théâtre La Bruyère fut sans nul doute l'actrice Myriam Bru.


D'une discrétion extrême, elle hésita même à me faire une dédicace prétextant qu'elle était davantage connue en Italie qu'en France…

Il est vrai que sa carrière fut relativement courte du essentiellement à des choix de carrière et surtout de vie.

Alors qu’un destin tout tracée de vedette du cinéma français l’appelait après sa prestation remarquée dans « Un fille au Soleil » en 1952, elle céda à l’appel des sirènes de moult productions italiennes relativement oubliables.

Deux de ces films « made in Italy » méritent cependant une attention toute particulière :

Le premier date de 1958 et s’intitule « L’enfer dans la ville » de Renato Castellani avec Anna Magnagni, Giuletta Massina et Renato Salvatori (le mari d’Annie Girardot).

Beaucoup de critiques ont d’ailleurs vanté la très bonne prestation de Myriam Bru dans le rôle d’une mère incarcérée dans une prison de femmes suite à un infanticide et qui sombre peu à peu dans la folie.

Le second datant toujours de 1958 eut une grande répercussion sur sa vie future aussi bien familliale que professionnelle, c’est en effet sur le tournage de « Résurrection », l’adaptation cinématographique du conte philosophique de l’écrivain Léon Tolstoï qu’elle rencontra son futur mari Horst Buchholz.

Pour l’anecdote, à la demande en mariage de l’acteur allemand, Myriam Bru lui répliqua : « On n’épouse pas un fou comme vous, excusez-moi de vous le dire ! ». Il fallut qu’il s’y reprenne par 3 fois pour que la belle accède à sa requête matrimoniale…

…Son cher et tendre la priant expressement suite à cette union, elle arrêta peu après sa carrière à seulement 28 ans.

De nos brefs échanges de la semaine dernière au Théâtre La Bruyère, on parla donc essentiellement de son époux : Monsieur Horst " Les 7 Mercenaires " Buchholz et très peu d'elle (45 ans de mariage avec lui, excusez du peu !).

Son cursus cinématographique n’étant certes pas des plus connus pour le plus grand nombre, Myriam Bru fut davantage reconnue pour ses talents d’agent artistique par la suite : En effet, en 1980, elle prit la tête durant de nombreuses années d'une agence de casting portant tout simplement son patronyme ( l'Agence Myriam Bru) et qui fut une référence dans le milieu. Des acteurs et des comédiennes aussi prodigieux que Grégori Dérangère, Maïwenn, Dominique Pinon, Hélène de Fougerolles et les sulfureuses Valérie Kaprisky et Maruschka Detmers ont fait partie de son écurie.


Bien content donc d'avoir pu parler avec Myriam la semaine dernière et un grand merci surtout au comédien Jacques " Frantic " Ciron -http://www.les-dedis-de-fabi.fr/article-jacques-ciron-124180389.html- et à l'agent artistique Dominique " Dix pour cent " Besnehard de m'avoir aidé à mieux la reconnaître…

…Etant donné que Myriam Bru le souhaite dans la dédicace, je vous adresse moi aussi pour la veillée de ce soir et aussi pour les réjouissances de demain : Un Très Bon Noël à Tous et à Toutes !!!

Myriam BRU
Myriam Bru et Jacques Ciron au Théâtre La Bruyère (décembre 2015).

Myriam Bru et Jacques Ciron au Théâtre La Bruyère (décembre 2015).

Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 07:49
Valérie MAIRESSE

Les 2 photos que j'ai demandé de signer à Valérie Mairesse le soir au je l'ai rencontrée ( c'était pour la dernière de sa représentation théâtrale " Partie en Grèce " le 16 décembre dernier) sont du genre délicate et peu évidente car je ne sais jamais comment une personnalité va réagir quand je présente une image du temps de temps de leur splendeur ( aussi bien physique qu'artistique).

Déjà que la pièce parle de la difficulté de vieillir et des choix de vie chez la gente féminine alors imaginez ma fébrilité quand il a fallu aller voir la comédienne à la fin du spectacle afin qu'elle me dédicace une photo de son personnage nommée " Pomme " dans le mythique film " L' UNE CHANTE ET L' AUTRE PAS " de la réalisatrice Agnès Varda datant de 1978 !


Prenant cependant mon courage à deux mains, j'ai crié " BANZAÏ " et je suis quand même allé lui demander...Le résultat est présentement sous vos yeux : :)

Valérie MAIRESSE
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 08:15
Léa SALAMÉ

Ma rencontre avec Léa Salamé fut de celle que j'affectionne car épique ! Autant j'adore ses joutes de ping-pong verbales dans l'émission " On n'est pas couché " autant je dois bien avouer que je n'écoute pas du tout la chronique qu'elle tient chaque matin de la semaine à 7 h 50 sur France Inter.

C'est pourtant bien à la Maison de la Radio que je décidais de l'attendre à la toute fin du mois de novembre dernier. Et ce, dès potron-minet !!! En effet, le laitier n'était même sorti de son lit que j'y suis arrivé à 6 h 30 dans l'espérance de la croiser à l'entrée. Peine perdue car d'entrée, j'avais choisi la mauvaise en patientant dans le froid à un endroit complètement opposé...

Quand on me fit comprendre que c'était inutile d'attendre aussi longtemps près de la porte du Studio 104, le ciel de novembre commençait tout juste à s'éclaircir et mes idées aussi : Direction,entrée principale de Radio France et je n'en bougeais plus ( enfin, si, je bougeais un peu mais uniquement pour me réchauffer...)

Et je patienta longtemps, longtemps, très longtemps....Ma patience n'a aucune limite mais il était plus de 9 heures du matin pour tout vous dire....Et toujours pas de Léa Salamé !

La Cop 21 ayant tout juste commencé et si l'ancienne animatrice de i-télé avait décidé de tenir sa chronique directement du Bourget ? Un garde de faction me rassura en me disant que Léa était bien dans les locaux situés quai de Seine et qu'elle n'allait pas tardé à descendre (Les 9 H 20 étaient passés quand même...).

Tout à ma joie de n'avoir pas attendu en vain, j'aperçois Sophia Aram, je commence a discuter avec elle, bla-blatages, autographes tout ça...Quand je vois un joli dos de petit bout de femme descendant vigoureusement les escaliers de la station radiophonique...Ce dos ressemblant étrangement à celui de Léa Salamé, tel le goujat que je suis rarement, j'abandonnais donc lâchement cette pauvre Sophia qui doit encore se demander pourquoi un homme est parti aussi vite peu après l'avoir grandement complimenté !!! :).

Etait-il possible de perdre l'objet de ma quête du jour ??? Mon graal allait-il disparaître à l'horizon de ce petit matin à peine éclos ? Une minute d'inattention et de discussion avec une autre consoeur de radio ( mais tout autant talentueuse) et voilà que je voyais Léa Salamé s'échapper et s'éloigner...Enfin, pas trop loin finalement car je la retrouvais au Café "Les Ondes" tout proche...

La suite de ma rencontre n'étant plus assez cocasse, je me tairai donc sur les 2 ou 3 amabilités que nous nous sommes dites mais sachez que j'ai échangé ce matin-là avec une personne agréable,charmante et disponible....Bref, toutes les qualités que je m'attendais de la part de Léa...Je repartais vers le RER le plus proche le coeur léger et tout heureux et ce, en dépit de mes 3 heures d'attente dans le froid automnale...

Diantre, qu'est-ce qui faut pas faire pour rencontrer Léa Salamé !!! :)

Léa SALAMÉ
Published by les-dedis-de-fabi - dans MONDE DE LA RADIO & DE LA TÉLÉ
commenter cet article
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 18:24
Michel CARDOZE

Au même titre que le regretté Alain Gillot-Petré, Michel Cardoze fut l'un des "Monsieur Météo" les plus célèbres de la première chaine de télé.

Ses fameuses moustaches n'ont d'égales que la façon érudite qu'il avait d'annoncer le climat et les températures du lendemain. Il officia à la fin des années 80 jusqu'au tout début des années 90, à une époque ou il n'y avait que 6 chaines de télévision ( TF1, Antenne 2, FR3, Canal +, La Cinq et TV6 qui deviendra M6 pour mémoire).

Alors, pour la génération internet qui ne connaîtrait pas ce savoureux personnage, je ne résiste pas à faire appel à une parodie des Inconnus car c'est vraiment eux ( et surtout Bernard Campan) qui en parlent le mieux :

Published by les-dedis-de-fabi - dans MONDE DE LA RADIO & DE LA TÉLÉ
commenter cet article
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 16:36
Clémence DOLLÉ

Toutes les personnes qui suivent ce Blog connaissent dorénavant ma passion du cinéma. Je sais donc que personne ne s'étonne plus guère quand je m'extasie sur telle comédienne ou encense telle actrice.

Je dois vous raconter pourtant l'anecdote suivante concernant ma rencontre avec Clémence Dollé.

Celle-ci s'est déroulée il y a quelques jours, au 26 rue François 1er, siège de la radio Europe 1 à Paris.

Ce n'était pourtant pas elle que j'attendais forcément. D'autant qu'à son arrivée, elle portait un bonnet qui aurait pu me la rendre difficilement reconnaissable. Hélas pour elle et heureusement pour moi, ce petit bout de femme, avec ou sans protection capillaire, fait partie de ces visages de femme que l'on n'oublie pas !

C'est pour ainsi dire ma " Barbara Gould à moi " comme le vantait une vieille pub de mon adolescence !!!

Ayant cependant tardé à la reconnaître à son entrée dans les locaux d'Europe 1, j'attendais donc patiemment sa sortie pour l'aborder...Ce qui fut fait quelques temps après et là vous me croirez ou pas car il n'y avait aucune flatterie ni flagornerie de ma part mais j'ai osé la phrase suivante que je ne supporte pas quand je l'entend de la bouche de quelqu'un d'autre : " On a du déjà vous le dire 100 fois, mais vous êtes vraiment plus jolie qu'à la télé ".

Ayant parlé un peu auparavant de ses 2 rôles qui m'avaient marqué et qui m'aurait fait la reconnaître immédiatement même si elle eut porté une cagoule au sortir de la Radio ce jour-là ( "Les Revenants" et " Un Village français" si vous voulez tout savoir !), elle me confia que ma réplique était des plus normales vu les personnages qu'elle devait représenter à l'écran !

En espérant donc que sa composition dans " Malaterra " ne la décompose pas trop car oui, Mesdames et Mesdames Clémence Dollé est vraiment plus belle en vrai et j'attends avec une réelle impatience de la revoir un jour ou l'autre en promotion d'un de ses futurs films présentés en avant-première dans ma ville de Bordeaux pour lui dire de nouveau...Il se peut même que je lui offre des canelés....Mais vous, qui me suivez depuis des années sur ce blog, vous savez déjà tout çà !!! :) :)

Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 16:18
Laurent LAFITTE

Ce pensionnaire de la Comédie française est pour moi une grenade dégoupillée perpétuellement de saillies sarcastiques et de l'humour noir.

J'avais eu l'occasion de découvrir son joutes outrancières en novembre 2011 au Théâtre des Mathurins dans son One-Man Show : "Laurent Lafitte, comme son nom l'indique " .Je ne résiste d'ailleurs pas à vous mettre un bout de ses sketchs appelé Le Dépotoir ( âme pure , chaste et sensible s'abstenir !!! ).

Depuis, ses géniales apparitions et ses présentations hilarantes aux différentes cérémonies des Molières ou des Césars ont fait le reste : Monsieur Lafitte, je peux vous le dire maintenant que The Little Kleenex ont fait de vous un comédien connu et reconnu...Oui; Monsieur Lafitte, vous êtes un pur génie !!!

Laurent LAFITTE
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTEURS DE CINÉMA
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 14:26
Carole FRANCK

D'aucuns me diront qu'il est difficile d'avoir "Un coup de chaud " pour cette actrice. Je leur rétorquerai qu'ils se trompent fortement !

Depuis plus de 20 ans que Carole Franck se met en scène cinématographiquement, certes, ce n'est pas forcément elle qui aura le premier rôle mais ses compositions seront toujours justes et remarquables.

En un mot comme en cent, qu'elle soit second ou troisième couteau dans un film ( j'adore cette vieille expression du cinéma français), vous la remarquerez toujours et peut-être que, tout comme moi, vous regretterez aussi que cette excellente comédienne soit à ce point méconnue.

Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article