Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 06:38

 

Mon tout dernier autographe politique du quinquennat du président Hollande sera pour son ultime représentante au ministère de la culture, Madame Audrey Azoulay.

J'ai rencontré Madame la Ministre assez fortuitement car elle assistait, tout comme moi, à une des représentations de la pièce  " Vera " donnée au Théâtre des Abbesses au tout début de ce mois d'avril. 

 

 

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans PERSONNALITÉS POLITIQUES
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 14:13

 

Bruno Moynot est sans doute le membre de la troupe du Splendid le moins célèbre mais ses 2 personnages de Darko Preskovic dans " Le Père Noël est une ordure " et de Gilbert dans " Les Bronzés " restent pourtant dans toutes les mémoires.
C'est au Théâtre du Splendid dont il s'occupe dorénavant ( au même titre que le Théâtre de la Renaissance d'ailleurs) que le concepteur du fameux gâteau Kloug a eu la gentillesse de me faire ces 2 dédicaces tout en clin d'oeil et référence cinématographique.

Bruno MOYNOT
Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTEURS DE CINÉMA
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 01:29

 

 

Et si je vous disais que j'ai vu récemment au cinéma l'un des films les plus émouvants au monde (au même titre que " Le maître d'école " ou " La Tour de Babel " pour ceux qui auraient vu comme moi ces documentaires ayant attrait à l'enfance ces dernières années !)

Vous savez, Il y a de ces films tristes au cinéma dont on sait que cela va mal finir et que le héros va mourir à la fin mais qu’après tout, tout ce qui se passe à l'écran, ce n’est pas vrai...On voit, certes, que les protagonistes ont mal et qu’ils meurent pour de faux mais bon, on s’en moque un peu car ce n’est que du cinéma, ce n'est pas la réalité vraie, comme on dit...


Et pourtant, « Et les mistrals gagnants » que j'ai vu hier soir à l'Ugc Ciné-Cité de Bordeaux, tout est vrai, tout est triste mais cela fait pourtant un bien fou et c’est ça qui est beau !


Si vous n'avez qu'un seul documentaire à aller voir cette année au ciné (pas évident d'aller voir un documentaire au cinéma, je vous l'accorde, surtout quand on habite pas une grande ville ! ;), allez voir " Et les mistrals gagnants " qui raconte et qui suit 5 histoires et parcours médicalisés d’enfants : Le jardinier Tugual, la petite princesse Ambre, l’espiègle Imad, Charles et son inséparable copain Jason ainsi que Camille, tous et toutes âgés entre 5 ans - Et demi !!!- à 9 ans porteurs de maladies incurables ou atteints de pathologie lourde !
Moi qui croyais à un peu de mise en scène lors du tournage, que nenni ! La cinéaste nous l'a d'ailleurs confirmé lors du débat public d'après film ! Tout est vraiment spontané et naturel chez ces enfants dont l’appétit de vivre est aussi grosse que le malheur qui les a frappés !


Oui ! Quelle putain de leçon de vie que l’on prend dans la gueule ! A côté de ces mômes, nos petits et misérables soucis existentialistes nous paraissent bien ridicules ! A se couvrir vraiment de honte parce qu'on se plaint qu'il ne fait pas beau ceci, qu'il y a pas de soleil cela...
Car le soleil, c'est dans le cœur et les mots de ces 5 enfants qu'il se trouve : Merci donc à eux et aussi à la réalisatrice Anne Dauphine Julliand de nous avoir fait prendre conscience que malgré la noirceur et l’injustice de l’existence, la vie mérite d’être vécue l’espace d’un fugace moment et quand bien même ce bref instant de vie ne concernerait que l’insouciance de la toute petite enfance et de ses bons mots qui en découlent.


Pour ceux qui iraient voir ce film qui vient tout juste de sortir au cinéma (d’ailleurs, je ne vous  conseille pas d'aller voir ce film, je vous l’ordonne plutôt ! :)), il est bien évident que vous allez pleurer et rire (ou rire et pleurer, c’est selon !) mais vous ressortirez de la séance avec une énorme force en vous et une folle envie de croquer la vie à pleine dent, croyez-moi !

 

Allez, voici la bande-annonce, vous aurez sans doute la larme à l’œil comme je l’ai eue moi-même à chaque vision…Et je ne vous raconte pas dans quel état sera votre conduit lacrymal ainsi que vos zygomatiques ( ou inversement au fil de l'intrigue ) si vous allez voir ce merveilleux film :

 

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans RÉALISATRICES FRANÇAISES
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 18:27

 

Il y a de ces chanteuses ou de ces chanteurs qui ont fait du bien à ma prime enfance et dont je me souviendrai toute ma vie avec un énorme sourire au lèvre et une indéfectible pensée à l'esprit !

D'aucuns pourront toujours les appeler des " Has been " mais ces chanteurs et ces chanteuses dont fait partie Linda de Suza ont un jour chantés un ou plusieurs titres qui  resteront toujours pour moi des " Fell Good songs " même si je ne comprenais pas toujours les paroles.

" Tiroli -Tirola "  ou  " O Malhao Malhao " en font bien évidemment partie :

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans CHANTEURS - CHANTEUSES ÉTRANGERS
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 06:01

 

Pour beaucoup, Véronique Genest reste et restera à jamais le commissaire Julie Lescaut qui a fait les beaux jours et surtout les belles soirées de TF1 pendant 22 ans de 1992 à 2014. C'est pourtant dans un autre rôle de flic que j'ai connu et apprécié cette actrice : En effet, c'est elle la commissaire Lemercier qui est chargée de confondre François Cluzet, Christophe Malavoy and co dans un des films fétiches de mon adolescence " Association de Malfaiteurs " de Claude Zidi en 1987.

Quelque que soient ses propos maladroits sur l'Islam, j'ai beaucoup d'affection pour la comédienne que j'ai rencontrée un soir de mars 2016 à la fin de la pièce de théâtre " Portrait craché " qu'elle donnait au Palais des Glaces.

En plus comment en voudrais-je à une personne qui a tourné avec Mon Jojo...Et oui, cela remonte à une période que les moins de 20 ne peuvent pas connaître mais Véronique Genest a joué dans le tout dernier épisode de David Lansky ( encore un autre commissaire de police, décidément...) datant de 1989. :) :

 

Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 17:50

Florence Darel est une actrice de théâtre et de cinéma relativement mésestimée que j'ai eu l'occasion de rencontrer à la sortie du Théâtre des Nouveautés peu après la représentation qu'elle avait donnée du " Syndrome de l' Ecossais " en mars 2016.

Le temps m'a manqué ce soir-là mais j'aurais bien aimé lui parler du film " Uranus " qu'elle avait tourné au tout début des années 90 et surtout de son affiche réalisée par le dessinateur Jacques Tardi ( le caricaturiste Marcel Gotlib avait fait pareil avec " Les vécés étaient fermés de l'intérieur " de Patrice Leconte en 1976).

Petit jeu :

Ou se trouve Florence Darel dans le dessin ci-dessous ?

Pas évident, n'est-ce pas !

Ceci étant et même si cette comédienne se fait rare au cinéma, je pense souvent à elle car cette affiche originale que je trouve magnifique trône fièrement sur un des murs de mon appartement.

Alors ou est Florence ? :

 

Florence Darel est en plein milieu juste derrière la petite fille au chapeau. Fabrice Luchini se trouvant près d'elle à sa droite.

Repost 0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 16:21

 

Si je me suis mis à écouter les différents podcasts de France Inter, c'est à cause de lui et surtout parce qu'il s'était moqué des fans de Johnny ! Depuis la fameuse émission " Si tu écoutes, j'annule tout " de janvier 2015 dont j'ai inséré le le lien vidéo plus bas, j'essaie de suivre le maximum de ses interventions radiophoniques que je trouve particulièrement réussies ( mention spéciale lorsque il forme dans la Matinale avec Charline Vanhoenacker un duo de sympathisants d'hommes politiques supportant Péju, Hervé Mariton, François Fillon et d'autres).

J'ai donc rencontré Guillaume Meurice et je lui ai pardonné car le fan de Johnny que je suis se doit d'être bon et miséricordieux envers son prochain....Enfin pardonné pas tout à fait car au contraire de Charline et d'Alex Vitozek à qui j'ai offert des canelés ou autres confiseries de ma région par le passé, je n'ai jamais rien régalé à Guillaume....Car un fan de Johnny, c'est peut être bon et miséricordieux mais cela n'oublie pas !!! :) :) :)

Je plaisante bien-sûr, je ne suis pas autant rancunier....Je lui apporterai des spécialités culinaires de ma région lors de mon prochain séjour à Paris et si Guillaume se produit toujours au Café de la Gare...Enfin bref, que demande le peuple !  :)

En tout cas, merci pour tous ses bons moments passés en sa compagnie...Oui, Merci pour le Moment Meurice :

Repost 0
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 16:09

 

Pour la petite histoire, cela fait des années que j'aurais du avoir la dédicace de Anna Mougladis : Depuis le printemps 2008 exactement lorsque l'actrice devant venir à l'Ugc Ciné-Cité de Bordeaux pour promouvoir le film " J'ai toujours rêvé d'être un gangster " de Samuel Benchetrit s'était  décommandée à la dernière minute...

Il a fallu que j'attende plus de 8 ans plus tard et ce, complètement par hasard pour rencontrer l'une des comédiennes qui a endossé le plus grand nombre de personnalités historiques tout au long de sa carrière...Eh oui car je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais Anna Mougladis a souvent composé des personnages célèbres aussi bien pour le cinéma que pour la télévision (Simone de Beauvoir dans " Les Amants de Flore " de Ilan Duran Cohen en 2006, Coco Chanel dans le film homonyme de Jan Kounen en 2009 ou bien Juliette Gréco  dans " Gainsbourg, vie héroique " de Joann Sfar en 2010). 

Rencontre fortuite disais-je car elle se produisit en septembre dernier près du Théâtre de l'Atelier ou je me dirigeais afin d'assister à la pièce du moment. C'est bizarre cette sensation de voir une personne tranquillement assise en train de lire et  de penser en son for intérieur qu'elle ressemble étrangement à une actrice renommée...L' ayant vu quelques jours auparavant en DVD dans l'excellente série " Baron Noir " ou elle tenait le rôle d'une conseillère politique du Président de la République joué par Niels Arestrup, le doute ne m'a pas effleuré très longtemps, c'était bien Elle : La muse que Karl Lagerfeld a si joliment photographié en 2007 ( c'est le cliché joint avec l'autographe). Je l'abordais donc en m'excusant de la déranger pendant sa lecture.

Même si notre échange fut bref, on parla de théâtre et de Chat, " Le Chat " pour être plus précis qui était le titre de la pièce avec Myriam Boyer et Jean Benguigui qui se tenait à quelques mètres de là : " Cela doit être bien " me dit-elle...Pour sûr que ce fut bien mais pas autant que cette drôle de rencontre inatendue ! :)

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 08:21

 

Encore une humoriste qui sévit sur la " Radio bobo sociale-traite de France Inter "médiraient certains. Eh bien, si c'est pour rire et sourire en écoutant son billet d'humeur du lundi matin juste avant 9 heures avec autant de pertinence, moi je crie haut et fort : Vive le Service public ! Ludovine de la Malbaise dirait que c'est plutôt le Sévice public mais ceci est une autre chronique... :)

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 16:29

 

Je ne peux pas dire que je connaisse énormément Soko " La Chanteuse ", je dois même avouer que j'apprécie davantage la Soko " Comédienne ", question d'affinités artistiques me direz-vous...

De ses débuts dans le film " A l'origine " de Xavier Giannoli en 2009 au récent " La danseuse " de Stéphanie di Giusti sorti en septembre 2016, ses apparitions devant la caméra sont marquées par le seau de la justesse et la finesse de son interprétation.  L'Académie des César a d'ailleurs failli la récompenser en 2010 lorsqu'elle fut nominée en tant que meilleur Espoir féminin pour le film " A L'origine ". Personnellement, je l'ai aussi beaucoup apprécié en adolescente rebelle dans " Bye, bye Blondie " de Virginie Despentes en 2012.

J'ai rencontré cette Chantrice (Mi Chanteuse-Mi Actrice donc ! ) à l'occasion de l'avant-première bordelaise donnée à l'Ugc Ciné-Cité de " La Danseuse " ou elle venait défendre et promouvoir son rôle de la danseuse méconnue Loïe Fuller.

Repost 0