Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 06:01

 

Pour beaucoup, Véronique Genest reste et restera à jamais le commissaire Julie Lescaut qui a fait les beaux jours et surtout les belles soirées de TF1 pendant 22 ans de 1992 à 2014. C'est pourtant dans un autre rôle de flic que j'ai connu et apprécié cette actrice : En effet, c'est elle la commissaire Lemercier qui est chargée de confondre François Cluzet, Christophe Malavoy and co dans un des films fétiches de mon adolescence " Association de Malfaiteurs " de Claude Zidi en 1987.

Quelque que soient ses propos maladroits sur l'Islam, j'ai beaucoup d'affection pour la comédienne que j'ai rencontrée un soir de mars 2016 à la fin de la pièce de théâtre " Portrait craché " qu'elle donnait au Palais des Glaces.

En plus comment en voudrais-je à une personne qui a tourné avec Mon Jojo...Et oui, cela remonte à une période que les moins de 20 ne peuvent pas connaître mais Véronique Genest a joué dans le tout dernier épisode de David Lansky ( encore un autre commissaire de police, décidément...) datant de 1989. :) :

 

Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 17:50

Florence Darel est une actrice de théâtre et de cinéma relativement mésestimée que j'ai eu l'occasion de rencontrer à la sortie du Théâtre des Nouveautés peu après la représentation qu'elle avait donnée du " Syndrome de l' Ecossais " en mars 2016.

Le temps m'a manqué ce soir-là mais j'aurais bien aimé lui parler du film " Uranus " qu'elle avait tourné au tout début des années 90 et surtout de son affiche réalisée par le dessinateur Jacques Tardi ( le caricaturiste Marcel Gotlib avait fait pareil avec " Les vécés étaient fermés de l'intérieur " de Patrice Leconte en 1976).

Petit jeu :

Ou se trouve Florence Darel dans le dessin ci-dessous ?

Pas évident, n'est-ce pas !

Ceci étant et même si cette comédienne se fait rare au cinéma, je pense souvent à elle car cette affiche originale que je trouve magnifique trône fièrement sur un des murs de mon appartement.

Alors ou est Florence ? :

 

Florence Darel est en plein milieu juste derrière la petite fille au chapeau. Fabrice Luchini se trouvant près d'elle à sa droite.

Repost 0
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 16:09

 

Pour la petite histoire, cela fait des années que j'aurais du avoir la dédicace de Anna Mougladis : Depuis le printemps 2008 exactement lorsque l'actrice devant venir à l'Ugc Ciné-Cité de Bordeaux pour promouvoir le film " J'ai toujours rêvé d'être un gangster " de Samuel Benchetrit s'était  décommandée à la dernière minute...

Il a fallu que j'attende plus de 8 ans plus tard et ce, complètement par hasard pour rencontrer l'une des comédiennes qui a endossé le plus grand nombre de personnalités historiques tout au long de sa carrière...Eh oui car je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais Anna Mougladis a souvent composé des personnages célèbres aussi bien pour le cinéma que pour la télévision (Simone de Beauvoir dans " Les Amants de Flore " de Ilan Duran Cohen en 2006, Coco Chanel dans le film homonyme de Jan Kounen en 2009 ou bien Juliette Gréco  dans " Gainsbourg, vie héroique " de Joann Sfar en 2010). 

Rencontre fortuite disais-je car elle se produisit en septembre dernier près du Théâtre de l'Atelier ou je me dirigeais afin d'assister à la pièce du moment. C'est bizarre cette sensation de voir une personne tranquillement assise en train de lire et  de penser en son for intérieur qu'elle ressemble étrangement à une actrice renommée...L' ayant vu quelques jours auparavant en DVD dans l'excellente série " Baron Noir " ou elle tenait le rôle d'une conseillère politique du Président de la République joué par Niels Arestrup, le doute ne m'a pas effleuré très longtemps, c'était bien Elle : La muse que Karl Lagerfeld a si joliment photographié en 2007 ( c'est le cliché joint avec l'autographe). Je l'abordais donc en m'excusant de la déranger pendant sa lecture.

Même si notre échange fut bref, on parla de théâtre et de Chat, " Le Chat " pour être plus précis qui était le titre de la pièce avec Myriam Boyer et Jean Benguigui qui se tenait à quelques mètres de là : " Cela doit être bien " me dit-elle...Pour sûr que ce fut bien mais pas autant que cette drôle de rencontre inatendue ! :)

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 16:29

 

Je ne peux pas dire que je connaisse énormément Soko " La Chanteuse ", je dois même avouer que j'apprécie davantage la Soko " Comédienne ", question d'affinités artistiques me direz-vous...

De ses débuts dans le film " A l'origine " de Xavier Giannoli en 2009 au récent " La danseuse " de Stéphanie di Giusti sorti en septembre 2016, ses apparitions devant la caméra sont marquées par le seau de la justesse et la finesse de son interprétation.  L'Académie des César a d'ailleurs failli la récompenser en 2010 lorsqu'elle fut nominée en tant que meilleur Espoir féminin pour le film " A L'origine ". Personnellement, je l'ai aussi beaucoup apprécié en adolescente rebelle dans " Bye, bye Blondie " de Virginie Despentes en 2012.

J'ai rencontré cette Chantrice (Mi Chanteuse-Mi Actrice donc ! ) à l'occasion de l'avant-première bordelaise donnée à l'Ugc Ciné-Cité de " La Danseuse " ou elle venait défendre et promouvoir son rôle de la danseuse méconnue Loïe Fuller.

Repost 0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 14:12

 

S'il est coutume de dire que la carrière de mannequin est le plus court chemin pour entamer celui de comédienne, toutes les top-models ne se valent pas et n'ont pas forcément le même talent artistique.

Combien de beautés sur papier glacé ont déçu une fois passées devant la caméra. Les exemples sont nombreux et ce n'est pas le cas de Roxane Mesquida qui par ses choix de films s'est immédiatement détachées et surtout distinguées de ses autres consoeurs. Je conseillerai donc à tout le monde la vision du sulfureux " A ma soeur " de Catherine Breillat en 2001, l'horrifique " Sheitan " de Kim Chapiron en 2006 ou bien le déjanté " Kaboom " de Greg Araki en 2010 pour vous faire une opinion.

Pour la petite histoire, j'ai rencontré l'une des actrices de la série " Gossip Girl " à l'occasion du dernier Festival International du Film Indépendant de Bordeaux ou elle officiait en tant que jury et quand je lui ai demandé de me dédicacer ces deux photos que j'aimais beaucoup, elle s'attendait à voir des clichés d'elle beaucoup plus dénudés...Elle m'aurait d'ailleurs fait une petite étoile pour cacher les (jolies) parties  " incriminées " si cela avait été le cas....J'ai trouvé cette réplique adorable et super spontanée !!!

 

 

 

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 10:13

 

Bordeaux étant ma ville d'habitation, je vais faire du régionalisme, voire même du campanilisme avec la comédienne Lou de Laâge native de la capitale de l'Aquitaine ( tout comme Danielle Darrieux, Céline Sallette, Barbara Schulz ou bien Soko avant elle !)

J'ai rencontré la délicieuse actrice plusieurs fois et notamment lors de ses tout débuts à l'été 2011, elle venait y présenter " J'aime regarder les filles " en compagnie du réalisateur Frédéric Louf et de Pierre Niney, un autre grand comédien en devenir mais tout autant néophyte !

Si Lou a été par deux fois nominée au César du meilleur espoir féminin (pour " Jappeloup "  en 2014 et le génial et terriblement angoissant thriller " Respire " de Mélanie Laurent en 2015) et que le trophée lui a malheureusement échappé, je parierai bien une petite pièce pour que l'Académie la consacre enfin lors la cérémonie de février 2017 avec le film " Les Innocentes " d' Anne Fontaine : Sa performance de jeune médecin dans un couvent polonais au sortir de la seconde guerre mondiale y est particulièrement magistrale.

 

 

 

 

Un de ses premiers autographes récoltés à l' UGC de Bordeaux pour la promotion de " J'AIME REGARDER LES FILLES " à l'été 2011, je ne sais pas si Lou ne s'imaginait pas être trop connue mais elle ne signait que par son simple prénom : 

XXXXXX

photo prise à l'occasion de l'avant-première bordelaise " LES INNOCENTES " à l' UGC Ciné- Cité le 22 janvier 2016

photo prise à l'occasion de l'avant-première bordelaise " LES INNOCENTES " à l' UGC Ciné- Cité le 22 janvier 2016

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 09:39

 

 

Que j'aime ces rencontres inattendues comme celles avec la petit fille des " Jeux Interdits " de René Clément !

La génération actuelle ne s'en souvient peut-être pas mais Brigitte Fossey a marqué de son empreinte et de son beau sourire le paysage cinématographique français dans les années 70/80 : Dans " Les Valseuses " de Bertrand Blier, La jeune mère allaitant son enfant au fin fond d'un train express régional et dont les deux petits voyous que sont Gérard Depardieu et Patrick Dewaere demandent à  "taiter " le sein, c'était elle ! La maman pas si branchée que cela de Vic jouée par Sophie Marceau dans  "La Boum 1 et 2 ", c'était elle aussi !

Quel moment charmant donc de la voir donc un soir ou j'allais assisté à une lecture des textes de Charles Peguy par Michael Lonsdale au Théâtre de Poche Montparnasse.

Joie du hasard, elle y était aussi présente pour enregistrer avec ce vénérable acteur une émission télévisée consacrée à la foi chrétienne.

 

 

 

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 17:44

J'ai rencontré plusieurs fois Leïla Bekthi à l'Ugc Ciné-Cité de Bordeaux au cours de ces dernières années. La première fois eut lieu en 2010 lors de sa venue pour " Tout ce qui brille " qui lui permit de remporter le César du meilleur espoir féminin l'année suivante...

 

 

..On peut voir Leïla actuellement dans la série " Jour Polaire "  (Midnight Sun )sur Canal +. Dans ce thriller franco-suédois ultra visuel, elle y campe une fliquette à la recherche d'un Sérial Killer commettant ses atrocités au beau milieu des paysages atypiques de la lande scandinave, là ou le soleil ne se couche jamais (Le fameux Midnight Sun du titre ! )....Pour ceux qui apprécient les ambiances à la " True Detective " ( la saison 1 of course), je recommande vraiment cette série.

 

Me voici en  sa charmante compagnie lors de l'avant-première bordelaise du film  " l'Astragale " en mars 2015 :

 

 

Repost 0
Published by drole.de.frimousse - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 00:31

 

S'il y a un rôle qui restera à jamais dans la carrière de Anémone, c'est bien celui de Thérèse dans " Le Père Noël est une ordure " Ce film est et restera culte pour des générations entières de cinéphiles. Si Anne Bourguignon ( c'est son véritable patronyme) excelle dans les compositions de fille facile, un tantinet gourdasse ("Viens chez moi, j'habite chez une copine", "Pour 100 briques, t'as plus rien ", "Le Mariage du Siècle " pour ne citer que ces 3 films), c'est pourtant dans  la comédie dramatique " Le Grand Chemin "  de Jean-Loup Hubert qu'elle remporta le César de meilleure actrice en 1988 ( La façon de venir retirer sa récompense ainsi que son accoutrement ce soir-là est encore dans toutes les mémoires...).

Même si aujourd'hui, Anémone se fait rare au cinéma, ses apparitions restent néanmoins remarquées et tout aussi loufoques. J'en veux pour preuve le déjanté " Jacky au Royaume des filles " de Riad Sattouf ou elle tenait le rôle d'une Générale des armées qui martyrisait un pauvre Vincent Lacoste qui n'avait pourtant rien demandé !

Zézette (Epouse X) pourra toujours dire qu'un monsieur très malpoli veut faire de drôle de choses au téléphone ( Mais ça va, c'est un ami !!! :) ) à cette chère Thérèse, c'est donc avec un plaisir immense que j'ai pu recueillir les deux dédicaces jointes, juste avant que celle-ci ne rentre sur la scène de l'Entrepôt du Haillan en mars dernier pour y jouer une vieille mère perdant la boule devant ses deux fils dans le très touchant " Les Noeuds au Mouchoir ".

 

 

Repost 0
Published by les-dedis-de-fabi - dans ACTRICES DE CINÉMA
commenter cet article
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 00:58

 

Tous les auditeurs de l'émission de radio " Les Grosses Têtes "  de RTL connaissent son délicieux chuintement mais Isabelle Mergault ne doit être cantonnée à sa bizarrerie d'élocution...

Les vieux de la vieille férus de cinéma se souviennent peut-être d'elle dans la nanaresque comédie des Eighties " P.R.O.F.S " ( j'ai une tendresse toute particulière pour ce film qui comptait dans ces rangs deux très jeunes acteurs nommés Patrick Bruel et Fabrice Luchini).

Mais c'est surtout en tant que cinéaste que le grand public la remarque : En effet, la réalisatrice du très convaincant " Je vous trouve très beau " en 2006, c'est elle ! Ce film remporta d'ailleurs le César du meilleur premier film l'année suivante.

Plus que de continuer dans une carrière cinématographique plus qu'aléatoire (aujourd'hui, il n'y a plus de ces joyeux nanars comme dans les années 80 !), Isabelle Mergault se consacre, dorénavant, au théâtre aussi bien en tant qu'auteur que comédienne. C'est d'ailleurs au sortir de sa pièce " Ne me regardez pas comme çà " qu'elle donnait au Théâtre des Variétés l'an dernier que j'ai eu l'occasion de la rencontrer.

Repost 0